LA RT 2012

Pictogramme_conforme-RT20121

L’ECLAIRAGE PREMIER POSTE DE CONSOMMATION

La RT 2012 impose une exigence de consommation globale pour l’éclairage.

Le modèle de calcul réglementaire THB CE contient également des exclusions, comme celle des consommations de l’éclairage de mise en valeur des objets.

La RT 2012 impose un comptage des consommations pour l’éclairage et un affichage pour que l’utilisateur puisse se rendre compte de ses éventuels excès de consommations.

En conclusion, cinq recommandations simples pour se donner toutes les chances de respecter la RT 2012 :

1/ Réaliser une véritable étude d’éclairage selon les prescriptions de la norme européenne NF EN 12464.

2/ Mettre en œuvre des sources de lumière présentant la meilleure efficacité lumineuse (rapport lumens/watt) sans négliger la qualité de lumière (Indice de Rendu des Couleurs (IRC) et température de couleur (kelvins).

3/ Choisir des luminaires confortables (pas d’éblouissement) et présentant le meilleur rendement.

4/ Etudier l’implantation – partout où cela est possible, en fonction des locaux, des usages et des comportements – de systèmes automatiques permettant de faire varier ou d’éteindre automatiquement l’éclairage (détection de présence et détection des apports gratuits de lumière du jour). Ces systèmes peuvent être déjà intégrés aux luminaires ou implantés dans la zone du bâtiment à contrôler.

5/ Calculer les consommations annuelles et ne plus parler de puissance installée : la rénovation de l’éclairage sera inférieure ou égale à 2,8 W/m².